accueil

Situation actuelle

Maître de Conférence en Informatique

Université Lumière Lyon 2,
Laboratoire Décision et Information pour les Systèmes de Production (DISP EA 4570)

Section CNU

  • 27 – Informatique

Thèmes de recherche (sur la base de la nomenclature de la CNU)

  • 60 — Systèmes informatiques :
    • 61– Modèles, spécifications, validation, vérification,
    • 64 — Systèmes répartis et distribués.
  • 70 — Génie logiciel et programmation :
    • 71 — Ingénierie des exigences, méthodes de développement, gestion des processus logiciels,
    • 72 — Ingénierie pilotée par les modèles,
    • 73 — spécification, vérification, validation, test,
    • 74 — Architecture logicielle (composants, lignes de produits, services).
  • 80 — Intelligence Artificielle :
    • 84 : TALN.

Responsabilités pédagogiques

  • Chef de département QLIO depuis 2020.
  • Responsable pédagogique de la licence Logistique et Système d’Information (2016-2020).

Responsabilités recherche

  • Elu dans le collège HDR du conseil de laboratoire DISP depuis décembre 2020.
  • Responsable de l’axe applicatif « Service », depuis janvier 2021.

Parcours

Soutenue en 2011, ma thèse propose une approche pour aider les développeurs à rendre modulaires et flexibles leurs architectures logicielles en répondant aux questions : comment supporter l’évolution et la maintenance des applications d’entreprises ? Comment pouvons-nous identifier les problèmes structurels dans les applications logicielles et aider les développeurs à rendre modulaires leurs logiciels ? Plus particulièrement, mes travaux se concentrent sur l’analyse des paquetages des systèmes orientés objet.

À l’école des Mines de Douai (2012-2015), dans le domaine du génie logiciel pour la robotique, j’ai développé une méthodologie de tests pour les solutions robotiques dans l’optique d’assurer la maintenabilité et la fiabilité des logiciels déployés sur des robots, représentés par des logiciels répartis et distribués. Nous proposons d’organiser et de prioriser les tests du robot de façon à ne compromettre ni l’environnement ni le robot. Nous avons ainsi développé un outil permettant d’écrire ces tests et de les exécuter en partie automatiquement. De manière à ce que les tests soient réalisés correctement, nous employons la méthodologie agile de Test Driven Development encourageant l’écriture d’un test avant la fonctionnalité.

Depuis septembre 2015, j’ai intégré le laboratoire DISP dans lequel je capitalise mes travaux précédents et les adapte aux systèmes d’information pour les entreprises. Mes travaux portent sur l’agilité des systèmes d’information d’entreprise selon deux axes : le premier est l’étude de la modularité du système d’information, en lien avec mes travaux de thèse et de postdoctorat, le deuxième est l’intégration de CPS dans les entreprises pour améliorer la réactivité du système d’information et de l’entreprise, en lien avec mes travaux à l’école des Mines.